Lauréat·es 2021

La cérémonie de remise des prix Cré’ACC 2021 s’est déroulée face aux caméras de notre partenaire TVR le 30 novembre 2021. Cinq projets d’entrepreneur·es ont été distingués. Cinq lauréat·es qui témoignent de la richesse entrepreneuriale bretonne. Découvrez-les en images !

Mache and Co
Tanguy Gestin
Catégorie Prix innovant
Thématique Des algues transformées en condiment, pour agrémenter une cuisine savoureuse.

A déguster comme un légume, ce nouveau produit dans notre assiette va nous permettre de (re)découvrir l’Umami, l’une des cinq saveurs de base avec le sucré, l’acide, l’amer et le salé.

Plutôt présent dans la cuisine asiatique, un acide aminé, le glutamate, se retrouve en très forte quantité dans les algues. Ancien diplômé d’Agro Paris Tech, Tanguy Gestin est persuadé que les algues bretonnes vont pouvoir satisfaire les nouveaux besoins des consommateurs. Il en a fait un produit en conserve, sous forme de cubes à ajouter dans les préparations culinaires. En Bretagne, la culture de l’algue se fait en milieu naturel et avec des procédés qui préservent l’environnement.
Cependant, le processus de transformation est un vrai défi technique pour obtenir un produit stable et commercialisable en conserve. L’entreprise Mâche And Co commercialisera son produit « Les iodées » dès 2022.

Terre et Cow
Sophie Rouanne et Pauline Dornier
Catégorie Prix développement durable
Thématique Accompagner les éleveurs vers une agriculture durable.

Pauline Dornier et Sophie Rouanne ont développé avec Terre et Cow, une offre de conseils personnalisés et indépendants (sans vente de produit), auprès des éleveurs. En lien permanent avec leur clientèle pour une durée de 1 ou 3 ans, le service de Terre et Cow a pour objectif que les éleveurs puissent produire une alimentation saine, tout en en préservant l’environnement.

Toutes deux anciennes vétérinaires, Pauline Dornier et Sophie Rouanne suivent chacune de leurs exploitations clientes par le biais d’un planning partagé. Véritable allègement de la charge mentale côté éleveurs, le service Terre et Cow permet de bénéficier de conseils sur l’exploitation avec une approche globale et au travers de compétences en agronomie, élevage et santé des animaux, des 2 fondatrices. L’entreprise se positionne comme un acteur de la transition agro écologique, au service des éleveurs.

Les petits pots
Ophélie Dubosq
Catégorie Prix dynamique locale
Thématique Une conserverie accessible aux particuliers et professionnel·les, dans le secteur de Redon.

Pommes, châtaignes, haricots verts, courges, choux, Ophélie Dubosq met en pot fruits et légumes, dans sa conserverie Les Petits Pots, près de Redon.

Ingénieure et ancienne cadre dans l’agroalimentaire, la mise en bocaux réalisée par Les Petits Pots est sûre et longue durée. L’offre de la conserverie s’adresse aux particuliers et aussi aux professionnels, maraîchers du secteur pour la plupart. Ecologique, économique et permettant de rendre les fruits et légumes consommables pendant 2 ans, le processus de stérilisation utilisé, a été validé par le Centre Technique de la Conservation des Produits.

Ophélie Dubosq a pour projet de développer son concept en ouvrant de nouvelles antennes à proximité les unes des autres, sans pour autant grossir la taille de ses laboratoires.

Maison Hädenn
Julia du Sartel
Catégorie Prix moins de 35 ans et Prix Gwenneg
Thématique Que diriez-vous de fabriquer vous-même votre shampoing ?

 Ne plus utiliser de plastique pour fabriquer des millions de bouteilles de shampoing et éviter ainsi leur transport coûteux et polluant, c’est l’objectif de Maison Hädenn lancé par Julia du Sartel. La jeune entrepreneuse propose en effet un shampoing en poudre naturel et 100% breton vendu en sachet, à diluer dans une bouteille en verre réutilisable.

Plus d’informations sur : https://www.maisonhadenn.fr

Les fermentés du bocal
Gaëlle Lamarque
Catégorie Prix 2ème vie professionnelle
Thématique Des légumes fermentés en conserve riches en probiotiques : un atout santé.

Convaincue des vertus de la fermentation pour la santé, notamment pour la flore intestinale, Gaëlle Lamarque a lancé Les Fermentés du Bocal. Auparavant chercheuse en sismologie, elle transforme désormais elle-même les légumes récoltés chez des maraîchers finistériens afin de les mettre en bocaux et ainsi proposer à la vente des produits sains, bios et locaux.

Plus d’informations sur : https://lesfermentesdubocal.ethibox.fr